Direction d’école : Il est temps de donner des réponses ! Lettre ouverte au Ministre de l’Éducation nationale

Entre alerte sécuritaire et crise sanitaire, la rentrée scolaire d'automne des directeurs et directrices d'école a été pour le moins agitée. Alors que le Ministre doit rendre prochainement ses arbitrages, le Sgen-CFDT tient à lui rappeler la nécessité de bouger les lignes.

Le Ministre l’a promis, il fera des annonces sur la direction d’école dans les premiers jours du mois de novembre. La réouverture des écoles avec à la fois un nouveau protocole sanitaire et la nécessité de faire face à une vigilance sécuritaire a provoqué, chez les directeurs et directrices d’école, un surcroît de travail et une mise en place dans la précipitation.

Si la situation n’est pas nouvelle, les événements récents depuis mars dernier ne font que renforcer ce qu’affirme le Sgen-CFDT : directeur et directrice d’école est un métier à part entière qui doit être reconnu comme tel.

Face à l’urgence, le Sgen-CFDT a décidé de faire une lettre ouverte au Ministre pour lui rappeler la nécessité de s’engager sur un plan pluriannuel qui permettra à la fois aux directeurs et directrices de bien faire leur métier mais aussi aux équipes de bénéficier de plus de pouvoir d’agir.

Le dialogue social ne doit pas être qu’un affichage

Alors que depuis un an le dossier de la direction d’école est sur la table, les annonces se font encore attendre. Pourtant l’urgence est là et aujourd’hui de nombreux directeurs, de nombreuses directrices sont prêt.e.s à quitter le navire tant leur métier est mis à mal. Après quatre groupes de travail, le temps est venu pour le Ministre de donner enfin des gages aux personnels aussi bien en termes de temps de décharge que de rémunération.

Pour le Sgen-CFDT, si une réponse rapide doit être donnée, elle ne devra pas clore la discussion car des aménagements à la marge ne feront que repousser le problème. Il faut donc d’ores et déjà engager une réflexion sur le statut du directeur de la directrice en rapport avec la réalité de son travail.

Localement, pour l’Académie de Lyon, un comité des directeurs de Lyon a vu le jour il y a un an et un comité des directeurs du Rhône vient de se créer, c’est très bien mais il doit en émerger des changements concrets pour les collègues sur le terrain.

Direction d'école : Il est temps de donner des réponses ! Lettre ouverte au MinistreUn besoin de reconnaissance qu’il convient d’affirmer

Si le temps de décharge et la rémunération sont des éléments importants, la reconnaissance d’une professionnalité est probablement aussi essentielle.

Combien de directeurs, de directrices subissent des injonctions ou sont encore aujourd’hui obligés de demander des autorisations sur des éléments qui relèvent du fonctionnement courant de leur école. Pour le Sgen-CFDT, cela ne peut plus durer : il faut donner aux écoles un statut juridique qui permette aux directeurs, aux directrices de pouvoir réellement piloter leur école dans un cadre national déterminé. C’est la seule façon de donner du pouvoir d’agir au collectif de travail, gage d’une reconnaissance de l’ensemble de la communauté éducative.

Une nécessité de donner des réponses, vite !

Par cette lettre ouverte au ministre, le Sgen-CFDT rappelle l’urgence à donner des solutions à la détresse des directeurs et directrices. Il faut changer car pour le Sgen-CFDT, le statu-quo n’est plus possible.