Feuille de paye : ce qui change en 2019

Le passage à 2019 apporte quelques changements concernant nos métiers : prélèvement de l'impôt à la source, augmentation du nombre de points d'indice, dématérialisation de la feuille de paye...

Le prélèvement de l’impôt à la source

Si jamais vous avez loupé l’info, le prélèvement à la source commence pour tous les salariés et retraités dès janvier 2019. Ainsi, sur chaque salaire et pension versés dorénavant, vous vous acquitterez d’1/12ème de votre impôt sur le revenu si vous êtes imposable.

Les feuilles de paye de novembre et décembre 2018 faisaient apparaître, à titre indicatif, la somme qui aurait été retenue si le prélèvement à la source avait été effectué sur ces mois-là.

Pour connaître le calendrier des versement des payes et pensions pour 2019, vous pouvez consulter cet article : calendrier prévisionnel de versement des payes et pensions 2019.

 

 

La réduction d’impôt pour cotisation syndicale.

Il n’y a pas de changement de fond : la cotisation syndicale ouvre droit à un crédit d’impôt de 66%. Le changement est que ce crédit d’impôt n’est plus déduit des impôts sur le revenu, mais versé sur votre compte bancaire. Un acompte doit être versé le 15 janvier. Il est égal à 60 % de la réduction sur les impôts payés en 2018. Le solde dû au titre des cotisations 2018 sera payé en juillet 2019.

Exemple : Vous avez payé 200 € de cotisation syndicale en 2017. Cette cotisation vous a ouvert un crédit d’impôt de 132 € venu en déduction de vos impôts payés en 2018. Vous avez ajusté votre cotisation et vous avez payé 250 € en 2018, ce qui vous ouvre un crédit d’impôt de 165 €. Vous allez recevoir sur votre compte en banque le 15 janvier 2019, 60% de 132 €, soit 79.20 €. En juillet, vous recevrez votre crédit d’impôt 2018, déduction faite de l’acompte, soit 165 – 79.20 = 85.80 €.

A remarquer que ce système est le même pour les autres crédits d’impôt (emploi d’un salarié à domicile, garde d’enfant, dons aux œuvres, investissement locatif…). C’est donc l’ensemble des crédits d’impôts que vous percevrez le 15 janvier et en juillet.

Sourcehttps://www.economie.gouv.fr/prelevement-a-la-source/reductions-credits-impot

La dématérialisation de la feuille de paye

Dorénavant, les feuilles de paye des fonctionnaires sont dématérialisées… Cela signifie qu’elles seront disponibles en version numérique environ 48h après le versement du salaire. Vous pourrez les consulter et les télécharger à partir de l’application ENSAP.

On ne peut donc que se réjouir que l’administration se mette, en 2019, à l’heure du 2.0. Mais peut-être regrettez-vous le temps (pas si lointain) où vous receviez au mois de mai la feuille de paye du salaire versé en novembre ?

On déplore toutefois le silence du Rectorat sur ce point et on est en droit de s’interroger sur la perception de cette mesure auprès des personnels peu à l’aise avec les nouvelles technologies…

Si vous souhaitez connaître la procédure à suivre pour obtenir vos feuilles de paye dématérialisée, cet article vous explique tout !

 

 

 

L’augmentation du nombre de points d’indice

A partir du 1er janvier 2019, les salaires des personnels d’enseignement et d’éducation bénéficieront d’un nouveau trfeuille de payeansfert primes-points.

Soyons clair : votre salaire n’augmentera pas d’un centime ! Ce qui va changer, c’est que votre salaire indiciaire va gagner 5 points. Prenons un exemple : un CPE, un professeur des écoles ou un professeur certifié de classe normale à l’échelon 9 sera ainsi rémunéré sur l’indice 583 au lieu de l’être sur l’indice 578. Cela représente, en brut, une hausse de 23,43€ chaque mois pour cet échelon. Mais parallèlement, une retenue équivalente est effectuée pour compenser ladite hausse…

Quel est l’intérêt, alors ? Il s’agit, dans le cadre des accords PPCR, d’augmenter le revenu indiciaire afin d’améliorer le revenu servant de base pour le calcul de votre future pension de retraite. Cette mesure était originellement prévue pour le 1er janvier 2018. Le gouvernement l’a cependant reportée d’un an.

Il s’agit donc bien d’une augmentation du nombre de points d’indice sur le salaire indiciaire (immédiatement compensée par la retenue équivalente). Mais il ne s’agit pas d’une augmentation de la valeur du point d’indice. Le Sgen-CFDT regrette d’ailleurs que la valeur de ce point d’indice soit gelée depuis le 1er fév. 2017 (4,6860€ brut).feuille de paye

  • Pour connaître votre salaire indiciaire (hors-primes),vous pouvez consulter cet article.
  • Pour calculer votre salaire net (hors-prime), nous disposons d’un outil de calcul !

 

 

L’augmentation de la cotisation retraite

Comme tous les ans depuis janvier 2012, sans que (peut-être) vous n’y fassiez vraiment attention, la cotisation retraite augmente… Concrètement, lorsque les salaires bruts n’augmentent pas, cela correspond à une légère baisse du salaire net. Par exemple, pour un CPE, un PE ou un certifié de classe normale, échelon 9, la baisse est de 7€ nets par mois en 2019 par rapport à 2018.

Cette hausse des cotisations a été décrétée par le gouvernement Fillon. Elle n’a jamais été remise à plat par la suite. Elle s’échelonne, pour l’heure, jusqu’en janvier 2020, selon le calendrier suivant :

   Année Taux de la cotisation
2012 8.39%
2013 8.76%
2014 9.14%
2015 9.54%
2016 9.94%
2017 10.29%
2018 10.56%
2019 10.83%
2020 11.10%

 

En l’absence de revalorisation du point d’indice, en 2019 encore, le salaire net recule donc légèrement

 

 

Pour aller plus loin

 

 

À toutes et tous : bonne année 2019 !

feuille de paye