Covid-19 : Foire aux questions (MAJ 01/04)

La situation est exceptionnelle, et les prises de décision très rapides et parfois contradictoires. Nous avons interpellé le Rectorat et les Inspections d'Académie car les personnels sont en manque d'informations.

De nombreux points sont encore en suspens, que ce soit dans l’organisation des services, dans l’accueil des enfants ou dans la continuité pédagogique. Voici une liste de questions que nous avons adressée, en intersyndicale, à l’administration. Elle sera mise à jour avec les réponses obtenues au fur et à mesure.

Instances et mouvement

  1. Comment comptez-vous organiser les instances à venir ?
    Les instances sont maintenues sous des formes respectant les consignes de sécurité sanitaire, notamment un utilisant la visioconférence et priorisées en fonction du caractère indispensable du maintien du calendrier annuel (mouvement, carte scolaire …)
  2. Quelles sont les dates du mouvement retenues ? Quid notamment des entretiens ?
    Le mouvement du 1er degré a été décalé, car la carte scolaire a du être revue. Ouverture du serveur prévisionnelle entre le 28 avril et le 11 mai.
    Néanmoins, pour assurer une préparation optimale de la rentrée, les instances n’attendront pas la fin de la crise sanitaire. Elles devraient se tenir avant les vacances scolaires.
  3. Comment se passera le retour des pièces justificatives pour le mouvement ?
    Pour le second degré, les pièces justificatives doivent remonter par le site http://mouvement.ac-lyon.fr, en cas de difficulté à l’adresse mail dédiée au mouvement : mvt2020@ac-lyon.fr
    Il y aura une certaine souplesse pour les pièces compliquées à produire (état civil, RQTH…)

Les revendications du Sgen-CFDT : il faut conserver les instances lorsque les conditions de sécurité le permettent. Le dialogue social est une sécurité, pas un ralentisseur. En cas de report (comme dans le 1er degré), nous demandons que les enseignants soient informés des changements. Nous partons du principe qu’il vaut mieux annoncer un changement quitte à dire qu’on n’est pas encore sûrs de la date, plutôt que de ne rien dire.

Formalités administratives

  1. Comment les personnels ayant plusieurs enfants à la maison à garder peuvent-ils s’absenter ? La demande d’ASA (explication) est-elle standardisée ?
    Il n’y a pas de document-type, il faut faire sa demande d’absence auprès de son supérieur hiérarchique.
  2. Sur quelle base seront calculées les paies à venir ?
    Les paies à venir seront calculées sur la base des paies précédentes, hors montants exceptionnels (HSE, indemnités exceptionnelles…)
  3. Les enseignants contractuels sont-ils renouvelés en cette période ?
    Dans le cas des contractuels recrutés à titre temporaire pour remplacer un professeur qui n’est maintenant plus absent, les contrats sont a priori interrompus. Dans ce cas, des contrats ont pu être proposés pour assurer l’accueil des élèves dans les élèves quand cela est nécéssaire.
    Si les titulaires sont toujours absent, les contrats sont reconduits.
  4. Pouvez-vous nous assurer que les contrats de stabilisation des AVS en contrats aidés seront signés date à date sans attendre la fin du confinement?
    Concernant la bascule des postes de CUI à AESH, le rectorat prenait l’engagement d’un recrutement. Il y a des difficultés pour instruire l’ensemble des dossiers puisque les personnels des lycées mutualisateurs sont confinés. Il n’y a donc pas de garantie que les signatures soient faites au 1er avril mais ce sera fait de manière rétroactive.
  5. Les vacataires dans le supérieur sont rémunérés à hauteur d’heures effectivement effectuées. Hors certains personnels dépendent fortement des vacations. Quelle rémunération est prévue pour ces personnels ?
    Tous les personnels vacataires qui avaient une charge de service seront rémunérés comme s’ils avaient travaillé. Par contre, ceux qui avaient des vacations de temps en temps, sans régularité, ne seront pas rémunérés.

Les revendications du Sgen-CFDT : nous demandons à ce que toutes les situations soient maintenus comme avant le confinement. Si vous êtes en difficulté, contactez-nous !

Accueil des élèves

  1. Les personnels sollicités pour accueillir des élèves ne disposent pas toujours de gel ou de masques. Quelle disposition sont prévues ?
    Des masques doivent arriver cette semaine dans les DSDEN, pour être disponibles la semaine prochaine pour tous les personnels accueillant des élèves. Les gestes barrières demeurent les moyens les plus efficaces pour lutter contre la propagation du virus.
  2. Que se passe-t-il en cas de Covid-19 dans une école ?
    Si un enseignant ou un enfant est atteint par le Covid-19, il est mis en quatorzaine ; les enfants qu’il a cotoyés aussi et la salle de classe doit être entièrement désinfectée.
    Si un parent d’un enfant accueilli est atteint, l’enfant reste dans sa famille et n’est plus accueilli
    Il n’y a pas de dépistage des enseignants si suspicion car l’Inspection Académique dit que les tests n’ont qu’une fiabilité d’~70%
  3. Confirmez-vous que seuls les personnels volontaires pour l’accueil sont mobilisables ?
    La présence des personnels figurant dans les plans de continuité peuvent être requis par le chef d’établissement. L’accueil est bien assuré par des personnels volontaires.
  4. Quelle reconnaissance financière est prévue ?
    Une reconnaissance financière a été annoncée par le ministre pour les personnels volontaires sur ces temps d’accueil. Ce sera sera pour les temps scolaires, mais aussi l’accueil des mercredis et week-ends
  5. Quelle est la taille maximale de groupe que vous autorisez ?
    Pas plus de 2 groupes de 8 élèves en élémentaire et 2 groupes de 5 élèves en maternelle.
  6. Quels sont les enfants concernés ?
    Dans le Rhône, il y avait environ 1000 enfants accueillis dans le premier degré et une centaine dans le second degré.
    À partir du 6 avril, le dispositif est élargi aux policiers (nationaux seulement), aux militaires (gendarmes), pompiers professionnels et personnels de la pénitentiaire. C’est la préfecture qui recense les demandes et la DSDEN qui ventile ensuite les moyens sur les lieux d’accueil
  7. Est-il possible d’accueillir plus d’un groupe d’élèves dans une même école ?
    Oui, c’est possible

Les revendications du Sgen-CFDT : les collègues, volontaires, doivent bénéficier des mesures de protection suffisantes. Le manque de personnels de nettoyage, l’absence de gel hydroalcoolique n’est pas acceptable, notamment avec les enfants les plus jeunes. Le Sgen-CFDT demande la communication d’un protocole sanitaire auprès des personnels ainsi qu’un protocole de nettoyage. Nous demandons que les consignes puissent arriver directement aux enseignants, sans passer par les IEN ou chefs d’établissement.

Continuité pédagogique

  1. Quelles sont les consignes pour la continuité pédagogique pour les familles les plus éloignées du numérique ? Les parents peuvent-ils être sollicités pour venir récupérer des documents ?
    La continuité pédagogique est en premier lieu assurée à distance par le biais des outils numériques utilisés par les équipes et les outils nationaux. Les parents peuvent venir récupérer des documents à l’école s’ils n’ont pas accès au numérique. Cela rentre dans le cadre des autorisations de circuler du ministère de l’intérieur. La remise des documents sur place doit se faire dans le respect des consignes sanitaires.
    Néanmoins, depuis la semaine du 1er avril, une convention a été passée entre l’éducation nationale et la Poste pour l’envoi de 75000 documents par semaine pour les familles les plus éloignées du numérique. Cela concerne autant le 1er que le 2e degré.
  2. Comment assurer la continuité pédagogique de ses classes lorsqu’on est mobilisé sur l’accueil ?
    Pas de réponse

Les revendications du Sgen-CFDT : Les personnels assurant la continuité pédagogique sont aujourd’hui en surcharge de travail, car ils doivent dans l’urgence improviser de nouvelles manières de faire, parfois avec des enfants à garder à la maison. Les personnels affectés à l’accueil des élèves ne doivent pas aussi être chargées de la continuité pédagogique de leur classe. Nous demandons que les familles les plus éloignées du Numérique puissent se voir prêté du matériel.
Notre dossier sur la continuité pédagogique

Et après ?

  1. Comment vont se passer les vacances scolaires ?
    Les vacances vont bien être mises en place comme demandé par le Ministre en respectant le calendrier scolaire. Il y a bien respect d’une pause sur ces congés de Printemps ; l’accueil des enfants ayant droit sera assuré par les centres de loisirs et autres structures (mais des volontaires de l’éducation nationale peuvent y participer). Des groupes de soutien seront mis en place lors de la 2e semaine, avec des modalités encore à définir. Lire nos réflexions sur le sujet
  2. Quand aura lieu la reprise ?
    Même si la date du 4 mai a été évoquée, il n’y a aucun signe d’indicateurs positifs dans la baisse du nombre de cas pour l’instant.
  3. Les stagiaires pourraient-ils ne pas être titularisés ?
    Seul 2% sont en difficultés et même si toutes les visites n’ont pas pû être faites, la plupart des avis sont arrêtés par les tuteurs ; il ne devrait donc pas y avoir trop de difficultés
  4. Quel retour en classe après le déconfinement ? Nous craignons notamment le burn-out de collègues.
    Pour tous les collègues qui sont en fragilité, un numéro de téléphone gratuit, proposé par la MGEN est mis en place au 0805500005.

Les revendications du Sgen-CFDT : Le travail de tous les personnels  et en particulier, la surcharge de travail des directeurs d’école, devra être reconnue in fine.
Notre dossier sur les directeurs d’école fasse au CoVid-19