Enfants sans Toit dans l’agglomération lyonnaise : Rassemblement le 20 novembre

Le 20 novembre, c'est le 30ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de L'Enfant. A l'appel de RESF 69, Jamais Sans Toit et le collège sans frontières Maurice Scève, un rassemblement est prévu Place Louis Pradel à 18h.

TOUS LES ENFANTS ONT DES DROITS !

La France s’apprête à célébrer le 30ème anniversaire de la signature de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Droit à la scolarisation (article 28)

Et pourtant de nombreux jeunes sont aujourd’hui sans école, sans formation. En septembre, il manquait 1000 places en lycée, 300 à 400 en collège dans l’Académie. Et même pour la première fois, plusieurs dizaines d’enfants n’étaient pas affectés en école primaire !

Droit à un logement, à vivre en famille (article 27)

Et pourtant plus de 130 élèves et leurs familles et plusieurs dizaines d’adolescents sans famille dorment dehors alors que des milliers de logements sont vides dans la Métropole Lyonnaise. En mettant fin à l’inconditionnalité et la continuité de l’hébergement, la Préfecture condamne les personnes à vivre dans la rue.

Droit à une protection (article 22)

Et pourtant le Département et la Métropole dont la mission est d’assurer la protection des enfants en danger organisent le « tri » entre les jeunes « reconnus » mineurs et les autres condamnés à l’errance. Convoqués à la Police Aux Frontières, leur identité mise en cause, il sont placés en garde à vue, se voient délivrer une OQFT par le Préfet, poursuivis en correctionnelle, menacés d’expulsion… 208 enfants ont été enfermés en Centre de Rétention Administrative en France métropolitaine en 2018.

Droits à des soins médicaux (article 24)

Et pourtant aux violences subies par nombre de jeunes dans leur parcours migratoire s’ajoute la précarité de leurs conditions de vie, celle des familles à la rue… Et tous ces enfants vont être particulièrement touchés par la décision du gouvernement de réduire l’accès aux soins.

DANS LES D’ÉCOLES, LES QUARTIERS, PARENTS, ENSEIGNANTS, TRAVAILLEURS SOCIAUX EXIGENT :

– que la scolarisation soit effective pour toutes et tous
– que le Préfet réponde aux demandes d’hébergement des familles
– que la Métropole assure la protection des jeunes étrangers isolés
– qu’une aide soit attribuée aux jeunes majeurs
– la fin des poursuites judiciaires, des OQTF, la régularisation de tous les jeunes majeurs

Pour rappel : les organisations syndicales de l’Éducation, CNT-FTE, SGEN-CFDT, CGT- Educ’action, SNES-FSU,  SNUipp-FSU, SUD-Éducation, ainsi que  la FCPE ont fait une déclaration lors du CDEN du 12/11 et s’associent d’ores et déjà au rassemblement, malheureusement traditionnel, du collectif Jamais Sans Toit, ce 20 novembre, pour que tous les enfants aient les mêmes droit en France.

La déclaration