Liste d’aptitude ou classe exceptionnelle ?

Les professeurs certifiés peuvent candidater à l’agrégation par liste d’aptitude. Mais cela n’est pas toujours avantageux pour le calcul de la pension si l’on est déja à la classe exceptionnelle des certifiés. Voici un exemple : imaginons que vous soyez une professeur certifiée, au 4e échelon de la classe exceptionnelle.

Rester à la classe exceptionnelle

Si vous restiez certifiée, on peut estimer que vous atteindrez le dernier chevron de l’échelon spécial, soit le traitement HEA3  correspondant à 4 554,82 € (l’équivalence entre indice Hors Echelle (HE) et traitement brut est donnée dans l’article 6 du décret 85-1148).

Demander l’agrégation par liste d’aptitude

Si vous passiez agrégée, vous seriez d’abord reclassée, c’est-à-dire qu’on cherche votre échelon dans la grilles des agrégés :
  • on calcule votre ancienneté théorique dans le corps des certifiés (article 10 du décret 51-1423) : à l’échelon 4 de la CE, cela ferait 35 ans dans le corps des certifiés
  • On multiplie ce nombre d’années par 135/175 (article 9 du précédent décret) ou 145/175 si vous êtes bi-admissibles : cela donne 27 années dans le corps des agrégés
  • On trouve l’échelon équivalent dans la grille des agrégés : cela correspond à l’échelon 11 de la classe normale, avec un an d’ancienneté, indice 830
Reste à imaginer ce qui peut se passer pendant les années suivantes en tant qu’agrégée :
  • Vous passeriez à la hors-classe l’année suivant votre promotion, reclassée échelon 3 de la hors-classe (toujours indice 830) avec un an d’ancienneté.
  • Vous y resterez deux ans, avant de passer à l’échelon 4 (indice HEA1).
  • Puis, chaque année vous augmenterez d’un chevron pour finir 2 ans plus tard à HEA3.
Donc, bilan des courses :
  • si vous êtes promue à moins de 5 ans de la retraite, vous risquez de ne pas pouvoir gravir assez d’échelons chez les agrégés et avoir donc une pension inférieure
  • A plus de 5 ans de la retraite, vous aurez une pension au moins égale, et en plus vous aurez 3h d’obligation de service de moins chaque semaine.