Puis-je m’absenter pendant la reprise du Covid ?

En cas de difficulté à aller travailler, il est possible d’obtenir deux aménagements : du travail à domicile, ou une absence sur autorisation, aussi appelée ASA. Ces deux régimes sont bien distincts du congé  maladie (vous pouvez en lire plus dans cet article). En ASA ou en télétravail, on est considéré en activité, avec rémunération à taux plein.

Comment faire la demande ?

La demande doit être faite au supérieur hiérarchique : IEN pour les professeurs du premier degré, chef d’établissement pour le second degré. Pour les AESH, cela dépend de votre employeur.

La demande doit être faite par mail, en joignant un éventuel certificat médical.

Personnels dits vulnérables

La liste des personnes vulnérables comme définie parle Haut Conseil à la Santé est accessible ici. Ces personnels doivent consulter leur médecin traitant ou médecin spécialiste, ou un médecin de prévention pour obtenir une attestation médicale.

Ces personnels peuvent s’absenter s’il y a réouverture. S’ils peuvent télétravailler, ils en informent leur supérieur hiérarchique. C’est dans la circulaire du ministère, point 2.1 (5e alinea). S’ils ne le peuvent pas, ils sollicitent une Autorisation Spécial d’Absence auprès de leur supérieur hiérarchique.

Les agents concernés, fonctionnaires et contractuels, peuvent bénéficier d’un certificat d’arrêt de
travail selon les deux modalités suivantes :

  •  soit en se rendant sur le portail de la CNAM afin d’y déposer une déclaration s’ils sont en affection
    de longue durée, sur le télé-service « declare.ameli.fr » ;
  • soit, dans les autres cas, en s’adressant à leur médecin

Garde d’enfant de moins de 16 ans

Du 11 mai au 1er juin (lire la note du ministère) :

  • Là où les écoles et les établissements ne rouvrent pas, les personnels sont en télétravail  s’ils le peuvent, ou en ASA si le télétravail n’est pas possible ;
  • Les personnels ne souhaitant pas remettre leurs enfants à l’école ou au collège sont placés en position de télétravail ou en position d’ASA jusqu’au 1er juin ;

Attention, il est parfois demandé aux collègues de remettre obligatoirement leur enfant à l’école ou au collège. Ce n’est pas obligatoire jusqu’au 1er juin. Nous avons écrit ce courrier au recteur et aux Inspecteurs et Inspectrices d’académie le 7 mai pour obtenir des clarifications par écrit.

A compter du 1er juin, (lire la note du ministère) les ASA pour gardes d’enfants ne pourront être accordées qu’aux seuls agents pour lesquels l’établissement scolaire, ou le cas échéant la mairie, aura remis une attestation de non prise en charge de l’enfant.

Soyez défendus, contactez nous !