Covid-19 : Audience à l’IA Rhône (13/05)

Le Sgen-CFDT participe à des points hebdomadaires avec les autres organisations syndicales et l'inspection académique (IA) du Rhône pour répondre aux problématiques actuelles sur un même niveau de dialogue et d'informations

Ces audiences se font en visio et se basent sur les questions que nous soumettons. Si vous avez des choses à faire remonter, contactez-nous !

Remarques préliminaires

Lors de ce point précédant la reprise dans de nombreuses écoles, les organisations syndicales ont tenu à :

  • Dénoncer la mainmise des mairies sur EN
  • Dénoncer les injonctions contradictoires de l’Institution
  • Dénoncer l’attitude de certain.e.s IEN par des cadrages ou des paroles inadaptés
  • Demander une clarification et des rappels au protocole et décrets et circulaires
  • Rappeller l’investissement en continu des personnels en particulier des directeurs/trices
  • Illustrer les situations de défaut dans la logistique des approvisionnements masques et kit de protection
  • Lancer une alerte sur la situation de stress et de tension et le risque pesant psychologique pesant sur les personnels et en particulier les directeurs/trices pris.es entre plusieurs feux

L’IA réaffirme sa reconnaissance pour le travail de qualité accompli et revient sur l’intérêt de cette reprise qui doit permettre de retrouver du lien social et le lien avec l’Ecole. Il se dit néanmoins ‘déçu’ que pour l’instant ce qui revient comme taux de fréquentation dans les quartiers dit « populaires » soit de très loin beaucoup plus faible que dans ceux plus « favorisés ». Il a bien conscience que ce n’est pas de la faute des enseignants qui ont fait et font de leur mieux. Il redit que les équipes sont les mieux positionnées pour définir la meilleure organisation possible.

Manque de masques

Concernant les masques, (IA) dit que cette polémique est usante et que tout a été mis en œuvre pour doter les circonscriptions d’un nombre suffisant !

Les organisation syndicales ont répondu que le jour de préparation de la reprise, les personnels en ont utilisé car la distanciation physique n’était pas toujours possible et que la consigne était que tous les personnels (hors contrainte médicale) devaient être présents pour se former sur les gestes barrières et l’application du protocole sanitaire dans leur école. L’administration n’ avait prévu de masques que pour le face élève et seulement pour les personnels en charge de groupes !

(IA) indique qu’il va faire de son mieux pour un réassort sur ses stocks et rattraper les erreurs de colisage; il n’a pas de précisions sur les livraisons gérées par le MEN ; il rappelle que les masques pédiatriques sont pour les enfants !! Il dit avoir passé l’information que les réunions des équipes se tiennent dans des espaces permettant le respect de la distanciation physique.

Respect du protocole

Les organisations syndicales s’interrogent sur les informations fournies aux IEN et leur interprétation ; certains ont écrit à des collègues que le protocole n’était qu’une ligne de conduite et pas un cadre strict opposable ! (IA) indique que les mêmes informations données sur la LIR envoyées aux écoles figurent dans celle à destination des IEN et admet que la communication est difficile à tenir car beaucoup de données se réajustent très souvent ; le personnel doit s’appuyer sur les directives officielles.

Sur le port de visière l'(IA) redit l’obligation (correction du 11 mai) du port du masque devant élèves ; la visière ne figure pas dans le protocole et n’est donc pas opposable ; « si un enseignant n’a pas de masque, il ne peut pas être devant élèves »

Concernant le gel et les kits de nettoyage et autres points du protocole, (IA) informe d’un souci lié au transporteur et que la livraison devrait se faire la semaine prochaine ; en attendant il a demandé aux communes de pallier la rupture et il réabondera leur stock ensuite. Les organisations dénoncent l’absence de check liste officielle et le fait de renvoyer la responsabilité aux écoles.

Relation avec les communes

Concernant les communes, (IA) s’étonne que certaines petites communes aient pu décider d’ouvrir tous les niveaux sans l’aval des équipes d’école ; il est en relation avec certaines et cite le cas de Villeurbanne qui a accepté le report de l’accueil des GS au 25 mai plutôt que le transfert dans certaines écoles élémentaires.

Il validera les demandes de modification d’horaires rédigées conjointement Maire/Ecole/IEN : afin de mieux gérer les flux des horaires décalés sont conseillés. Le transfert de responsabilité doit être acté

Questions diverses

Les remplaçants sont mobilisés sur du suivi distanciel

Accueil des PS/MS : à l’instar de VdLyon et certaines communes, l’(IA) se donne le temps de clarifier selon la situation avec les GS mais aimerait néanmoins pouvoir le mettre en place en EducPrio car ces enfants ont un fort besoin en langage et lexique

Sur des questions d’organisation (ex 1 seul enseignant en présentiel) il faut voir au cas par cas

(IA) demande à ce que les éléments sur nombre enfants accueillis et position des enseignants lui soit remonté les mardis et jeudis pour pouvoir suivre la situation au plus près

Pour lire les compte-rendus précédents, cliquez sur la page suivante